Pour une réponse urgente et ambitieuse aux difficultés des agriculteurs

Les gestionnaires du système agricole ont présenté le 1er septembre à Lamotte-Beuvron leur plan de sortie de crise, avec toujours la même ambition : préserver les volumes et les outils de production pour les plus forts.

La répétition et la succession de ces crises ne peuvent manquer d'interroger le modèle agricole de développement et de production : un modèle en crise structurelle, régulé par des crises conjoncturelles, qui fait de l'emploi agricole et du nombre d'exploitations ses variables d'ajustement. Désormais, toutes les exploitations, tous les secteurs sont concernés, et la situation morale des personnes est très dégradée.

Pour que les agriculteurs les plus fragilisés, et leurs familles, ne soient pas les premières victimes et puissent passer cette tempête, il convient de responsabiliser les acteurs économiques et sociaux (banques, assurances, coopératives, MSA…). Solidarité Paysans demande un gel de toute poursuite de la part des créanciers et un mécanisme pour soutenir les trésoreries des agriculteurs les plus fragilisés.

Cette demande s'inscrit dans un dispositif ambitieux proposé par Solidarité Paysans au ministère de l'Agriculture en avril 2016. Ce dispositif s'appuie sur 30 ans de défense et d'accompagnement d'agriculteurs confrontés à des difficultés. Il se singularise par sa neutralité et par la place centrale donnée à l'agriculteur (de l'auto-déclaration de ses difficultés aux prises de décisions le concernant). L'écoute centrée sur la personne est l'outil essentiel pour l'accompagnement des agriculteurs et faire émerger leur propre solution. C'est un outil primordial pour améliorer le moral des agriculteurs et leur capacité à rebondir.

Après avoir essayé de trouver des solutions par eux-mêmes pendant plusieurs années, Claude Marchais et ses associés font appel à Solidarité Paysans.
« Les autres (banque, conseiller de gestion…) nous disaient « faut vendre », « faut arrêter », « vous allez faire ça comme ça point ». Solidarité Paysans, ce sont les premiers qui se sont assis en face de nous et qui nous ont écoutés. Au bout de 10 minutes, on pleurait. En face de nous, on avait aussi un agriculteur qui comprenait tout à fait ce qu'on vivait. Ils nous ont dit : « On est là pour vous aider, pas pour vous enfoncer ; et c'est à vous de prendre des décisions ». Après la 1ère journée de travail avec Solidarité Paysans, c'est la 1ère fois qu'on avait bien dormi depuis très longtemps. A aucun moment ils ne nous ont jugés […]. C'est des gens qui ont pris soin de toi, donc t'es prêt à entendre tout, et à réfléchir avec eux à ce qu'il faut améliorer.»

Solidarité Paysans demande au Ministre de l'Agriculture d'apporter une réponse efficace et ambitieuse aux situations sociales, humaines et économiques des agriculteurs les plus fragilisés. Cela requiert une volonté et des moyens à la hauteur des enjeux en présence.

Contacts :
Patrick BOUGEARD, président de Solidarité Paysans (06 07 54 91 88),
Jean-François BOUCHEVREAU, administrateur de Solidarité Paysans (02 43 25 21 18),
Claude MARCHAIS, agriculteur accompagné par Solidarité Paysans dans la Sarthe
(06 07 08 81 86).

Retrouver ici le communiqué complet, diffusé le 1er septembre 2016

Trouver une association