Négocier à l'amiable avec les créanciers

Il n'est pas toujours aisé de trouver un accord avec tous les créanciers de l'exploitation agricole. La présence d'une association connaissant la situation des personnes et ayant une expérience des négociations, permet néanmoins de trouver plus facilement un accord et de rétablir l'équilibre des relations entre créanciers et débiteur.

La première urgence est le plus souvent de « calmer le jeu » et la pratique des bénévoles et des salariés de l'association permet dans de nombreux cas de rétablir un dialogue mis à mal et de faire cesser les poursuites le temps de rechercher une solution acceptable par le créancier et supportable par l'agriculteur. La présence d'un tiers dédramatise la situation et permet une prise de recul.

L'intervention de Solidarité Paysans dans le cadre de la négociation permet aussi une remise à plat de la dette avec une vérification de son contenu. Il ne faut pas non plus négliger le rapport de forces inhérent à toute négociation. Solidarité Paysans avec l'ancienneté de ses interventions est à même de rétablir les équilibres entre créanciers et débiteurs en mettant en lumière à chaque fois que cela s'avère nécessaire les pratiques éventuellement contestables des interlocuteurs du paysan (agios invérifiables, cahiers des charges incomplets, rétention illégale de documents faute de paiements, prélèvements injustifiés sur les comptes, etc.) rappelant ainsi que la force n'est pas toujours du même côté.

Dès lors que c'est possible et que le paysan le souhaite, Solidarité Paysans privilégie la recherche d'un accord amiable. Mais, si au terme d'une discussion aucun terrain d'entente n'a été trouvé ou si l'accord apparaît intenable, Solidarité Paysans invitera à rechercher d'autres solutions plus adaptées.

Trouver une association